Le Yukon : Territoire d’une nature sauvage extraordinaire

 

Lors de mon PVT (Permis Vacances Travail), j’ai décidé d’aller explorer le Territoire du Yukon, située au Nord-Ouest du Canada, à proximité de l’Alaska. Territoire le moins peuplé de toutes les provinces/territoires du pays (35 874 habitants), ici, c’est la nature et la faune qui domine. Avec ses 482 443 km², le Yukon offre des espaces sauvages grandioses à perte de vue. Le Yukon est une place comme aucune autre au Canada. Je m’y sentais attirée depuis très longtemps et bien que certaines personnes m’ont dissuadé d’y aller (hiver rude -mais on en reparle dans l’article !-), j’ai décidé de suivre mon envie. Si comme moi vous aimez la nature, les grands espaces, les animaux, la tranquilité, l’aventure, les randonnées.. Alors suivez-moi dans la découverte du Yukon !

 

Contexte : Je présente ci-dessous les différents endroits que j’ai pu visiter lors de mon séjour de 8 mois. J’ai eu l’occasion de voir certains endroits en été + en hiver, je les réunirai ensemble pour que vous voyez la différence entre les saisons. Dans les deux cas, c’est magnifique !  Si vous prévoyez un road trip au Yukon, ça vous donnera une idée des choses à faire et à voir. J’y ai fais principalement du volontariat, via Helpx ou Workaway (à Tagish, Carcross & Whitehorse!). Cet article sera un peu long, alors il sera découpé de cette façon :

 

I- « The land of the midnight sun » 

II- Que visiter au Yukon ? 

III- Les aurores boréales

IV- Avantages / Inconvéniants de vivre au Yukon 

 

 

 

I- « The land of the midnight sun » (La terre du soleil de minuit) 

 

4d06db27d65f68d2496684de9ce25350

 

L’été est sans fin vu que nous sommes au Nord, proche de l’Arctique. L’avantage, c’est de pouvoir profiter de longues journées ensoleillées ! Je faisais du camping lors de mes premières nuits au Yukon et c’était vraiment perturbant qu’il ne fasse jamais nuit noire. Il y avait toujours une lumière, même après que le soleil soit couché. Même pas besoin de lampe torche pour marcher dehors. D’ailleurs, je me souviens d’une nuit où je m’étais réveillée à 4H pour aller aux toilettes : il faisait jour comme s’il était 8-9h. Expérience troublante mais intéressante !

 

En hiver, c’est l’inverse : On n’a que très peu de luminosité (à peine 5-6h d’ensoleillement/jour !). C’est bizarre de prendre son café à 9h et qu’il fasse encore nuit… J’ai photographié par curiosité le parcours du soleil au mois de Janvier. Il se levait du côté gauche de la montagne, faisait une brève apparition puis redescendait aussi vite se coucher du côté droit. Comme vous le voyez, il ne monte même pas.. !

 

Parcours du soleil en hiver, Yukon

 

 

Déprimant ? Pas pour moi. Après, tout est question de point de vue. L’avantage, c’est que vous n’avez pas besoin de vous lever super tôt ou de dormir super tard pour observer de beaux levers/couchers de soleil. C’était un de mes spectacles favoris. La luminosité est tellement belle ! Une fois le soleil couché, place à la noirceur mais aussi aux aurores boréales si les conditions sont réunis… Rendez-vous au bas de l’article pour plus d’informations sur ce spectacle !

 

Coucher de soleil au Yukon, CanadaDSC02588

 

 

 

 

 

II- Que visiter au Yukon ? 

 

Si vous arrivez au Yukon par l’autoroute, vous avez deux choix pour rejoindre Whitehorse :

Sans titjuijre-1

 

A) Passer par Marsh lake (longer le lac en voiture est vraiment magnifique et c’est le chemin le plus court).

B) Passer par  Tagish & Carcross (Si vous avez le temps, c’est ce que je conseillerai de faire car il y a tellement de belles choses à voir !)

 

Si vous arrivez par avion à Whitehorse, pourquoi ne pas faire une boucle Whitehorse > Marsh lake > Tagish > Carcross > Whitehorse ?

 

Road trip au Yukon, Canada
De Marsh lake à Tagish : Vue panoramique !

 

 

 

A) Whitehorse en passant par Marsh lake

Marsh lake en hiver, Yukon Territory, Canada

 

Je suis passée de nombreuses fois devant en été mais je ne m’y étais pas vraiment arrêté… Chose faite en hiver ! J’adore les lacs gelés, il s’en dégage une telle sérénité..

 

Marsh lake, lac gelé au Territoire du Yukon, Canada

 

 

 

 

B) Whitehorse en passant par Tagish & Carcross
Tagish

Il n’y a grand chose à voir mais vous pouvez vous arrêter pour admirer la rivière Tagish, ou vous prélasser sur la plage.

Tagish, Yukon Territory, Canada

 

En terme d’activités extérieures, vous pouvez y faire du Canoe ou de la pêche.

 

Tagish, Yukon Territory, Canada

Le Lac Tagish gelé, Yukon Territory, Canada
Tagish lake en hiver

 

 

 

La route reliant Tagish à Carcross est vraiment magnifique :

La route liant Tagish à Carcross, Yukon Territory

 

 

 

Carcross est un incontournable du Yukon, voyons maintenant les différentes activités à faire :

 

 

 

Carcross

 

Le Désert de Carcross : 

Le Désert de Carcross, Yukon Territory, Canada

 

Savez-vous que le plus petit désert du monde se trouve au Canada ? Plus précisémment à Carcross ?

Bien que techniquement parlant, ce ne soit que des dunes de sables, vestiges d’un ancien lac de l’ère glacière. Le climat est trop humide pour être un désert « officiel ».

Peu importe, moi qui rêvais d’un découvrir un désert, de marcher pieds nus sur le sable et de courir/rouler sur les dunes, cela suffisant à me rendre heureuse :

 

Le Désert de Carcross, Yukon Territory, Canada

Carcross : Le plus petit désert du monde, situé au Yukon, CANADA
Le désert de Carcross fait 640 acres !
Désert de Carcross, Yukon, Canada
Le contraste avec les montagnes est juste saisissant…

 

L’hiver, c’est un endroit parfait pour le ski de fond, la moto-neige ou la luge ! J’ai tenu à visiter Carcross en hiver pour voir la différence et je dois dire que dans ça en valait la peine :

 

Le désert de Carcross en hiver, Yukon, CanadaLe désert de Carcross en hiver, Yukon, Canada

 

Je ne suis pas montée en haut de la dune en été (dommage!). Si vous avez l’occasion, faites-le, la vue en vaudra la peine : on admire le lac Bennett et Carcross en fond !  En hiver, on se sent vraiment seul au monde dans ce paysage désertique et blanc…

 

Vue sur Carcross depuis le désert, Yukon, CanadaLe Désert de Carcross en hiver, Yukon, Canada

 

 

 

 

 

 

Le village de Carcross : 

Carcross, Yukon Territory, Canada

 

 Carcross (anciennement appelé Caribou Crossing) est une petite communauté de 431 habitants. Une visite incontournable de votre voyage au Yukon pour être immergé dans la culture des premières nations et découvrir l’histoire de la ruée vers l’or.

 

Village de Carcross, Yukon, Canada

Village de Carcross, Yukon, Canada
Le village est petit et on y fait vite le tour.

 

 

Le village est assez animé et touristique en été. Vous trouverez restaurants, boutiques d’artisanats … L’hiver ? Carcross ressemble à un village fantôme. Mais ça a tout son charme ! J’aime tellement la quiétude qui s’en dégage et les paysages sont vraiment magnifiques…

 

 

Village de Carcross en hiver, Yukon, Canada

 

 

Bizarre de voir ce petit village sans vie, engoufré dans la neige.. !

 

Carcross en hiver, Yukon, Canada

 

 

 

La Plage de Carcross

Plage de Carcross, Yukon, Canada

 

Ce que j’aime ce contraste ! Carcross offre vraiment des paysages atypiques…

 

 

Plage de Carcross, Yukon, CanadaPlage de Carcross, Yukon Territory, CanadaPlage de Carcross, Yukon, Canada

 

Certains étaient à l’eau malgré la température. Les plus courageux ! 😉

Prêts à voir la plage en hiver ?

 

 

 

La plage de Carcross en hiver, Yukon, Canada

 

Plage de Carcross en hiver, Yukon, Canada

 

Les photos ne rendent même pas hommage à la réalité.. De tout ce que j’ai pu voir en hiver, c’est un de mes coups de coeur.

 

Le Yukon en hiver : Plage de Carcross, Canada

 

 

On est passé du désert à la plage… Direction maintenant les montagnes !

 

 

Randonnée à Nares Mountain, à quelques minutes de route de Carcross

 

 8km, 1000m de dénivelé positif , 5h, Difficile (J’ai un niveau intermédiaire en randonnée, c’est tout à fait faisable en prenant son temps !)

 

Ce sentier suit la crête gauche jusqu’au sommet. Par ailleurs, ce n’est pas le vrai sommet de la montagne de Nares (qui se trouve au nord) mais ce chemin est plus accessible et spectaculaire. Le début du parcours est bien tracé mais il deviens ensuite difficile de se repérer. Je conseille très fortement de vous munir d’un GPS.

Depuis le parking, empruntez le sentier qui monte vers le Nord Est. Un sentier de terre est tracé, il est assez facile à trouver. La pente est assez douce au début, idéal pour un échauffement. Prenez le temps de jeter un oeil derrière vous : on profite déjà d’une très belle vue sur le lac.

 

Randonnée Naires Mountain Yukon Canada

 

La pente devient ensuite de plus en plus raide. Le sentier n’est fait que de roches et de terre, attention à la glissade. Plus on prend de la hauteur, plus le paysage est spectaculaire. Au loin, on aperçois Carcross

 

Randonnée Naires Mountain à Carcross, Yukon Territory, CanadaRandonnée à Carcross : Naires Mountain , Yukon, Canada

 

On arrive sur un plateau et l’on profite de cette vue magnifique pour faire une pause déjeuner et reprendre des forces. A partir de là, la route à suivre deviens un peu plus confus. Gardez en tête que vous vous dirigez vers la crête gauche. Vous pourriez voir un sentier menant à la crête droite, mais ne la suivez pas. Personnellement, on s’est aidé du GPS.

 

Randonnée Naires Mountain Carcross, Yukon, Canada

 

Une fois sur la crête, la route est assez simple, suivez-la jusqu’au sommet.

Une de mes erreurs a été de sous-estimer la température au sommet. Pensez à ramener des vêtements chauds, surtout au mois de Septembre. Plus je montais, plus je sentais le vent qui glaçais mes jambes et mes mains. Ce qui me motivais à ne pas m’arrêter et à continuer de marcher car la fatigue commençait à se faire sentir. On dis que les dernières minutes pour atteindre un sommet sont les plus longues…

 

Arrivé au sommet, émerveillement devant le paysage qui se dresse devant nous. On profite maintenant d’une vue à 360° !

 

Naires Mountain : Randonnée à Carcross, Yukon, Canada

 

Le Sud-Est avec vue sur Tagish lakeBove island et Lime Mountain. Si vous souhaitez continuer, vous avez la possibilité de rejoindre cette falaise pour admirer la vue sur le lac de plus près. Je ne l’ai pas fais mais j’imagine à quel point ça doit être beau !

Comme la randonnée était improvisée, je n’avais que peu de batterie sur mon appareil photo. Il a rendu l’âme au sommet.. Alors je n’ai pas plus de photos. ! La decsente est certes plus facile.. Mais attention aux articulations car ça tape dans les genoux.

 

Randonnée à Naires Mountain, Carcross, Yukon, Canada

 

Autre randonnée offrant une vue magnifique proche de Carcross : Caribou Mountain. Je n’ai malheureusement pas eu l’occaison de le faire, mais des photos que j’ai vu, ça a l’air magnifique !

Outside magasine a déclaré le Yukon comme étant le meilleur endroit au monde où faire du vélo de montagne. Si vous souhaitez effectuer cette activité à proximité de Carcross, rendez-vous au Montana mountain.

 

Qui a dit que Carcross était ennuyant… ?!

 

J’ai également eu l’occasion d’assister à une fête où les Premières nations étaient à l’honneur (Il me semble que c’était le « First Nation Celebration »). Artisanat, ateliers, musiques/chants traditionnels et le clou de la journée : dégustation de saumon sauvage grillé au feu de bois. Moi qui voulais goûter à du saumon frais, cuisiné par des locaux. C’était chose faite. La quantité de saumons était vraiment impréssionnante (tu m’étonnes que ça grouille d’Ours dans les parages). Le poisson était accompagné de riz/pâtes/salades et ce repas partage était totalement..gratuit !

 

DSC08718DSC08713

Je ne sais pas pour la France, mais à la Réunion, le saumon est considéré comme un repas de fête qu’on consomme une fois à l’année. Il n’est pas donné. De plus, on l’achète toujours en tranches. C’était vraiment la première fois que je le mangeais sous cette forme (en ayant le poisson entier). Les locaux ont toujours du saumon frais dans leur congélateur, c’est un aliment assez banal. Je n’ai jamais mangé autant de saumon en si peu de temps en tout cas. Si vous êtes fan de ce poisson, go go go, profitez d’être en pays nordique pour le déguster !

Les Yukonnais pratiquent beaucoup la chassse. J’ai pu vivre avec des locaux qui m’avaient cuisiné de l’orignaux, chassé de leurs propres mains. Ouvrez leurs congélateur et vous trouverez entre autre de la viande de bison, caribou, wapiti…

 

Grillade viande caribou orignau yukon territory canada
Grillade de Caribous et d’Orignaux avec des locaux !

 

Si vous ne connaissez personne pour vous faire goûter tout ça, pas de panique. Allez au restaurant The Bistro à Carcross, la viande locale est disponible dans le menu (Le burger de Bison par exemple.. absolument délicieux.. à tester !).

 

Sinon, vous pouvez en acheter chez Circle D Ranch (voir site internet)

 

 

Lac Bennett, Carcross, Yukon, Canada
Pêcheurs sur le Lac Bennett, Carcross

Le Lac Bennett en hiver, Carcross, Canada

Lac Bennett en hiver, Carcross, Yukon, Canada

 

 

Voilà pour le petit tour de Carcross. C’est pour moi, un endroit qui vaut la peine de s’y arrêter en été comme en hiver !

 

 

 

 

Carcross > Skagway
White Pass Train, Carcross, Yukon, Canada
Le train arrivant à Carcross

 

De Carcross, vous pouvez rejoindre Skagway, Alaska, en seulement 1H30 de route. C’est selon moi un détour qui en vaut la peine, même la route qui y mène y sublime ! Vous avez le choix d’y aller en voiture ou en train. Pour + d’infos concernant le train, voir le site de White Pass & Yukon Route Railway ici.

 

Personnellement, j’y suis allée en voiture. Si vous voulez vous arrêter en chemin et faire de la randonnée, c’est une bonne option. J’y suis allée à deux reprises, je vais regrouper donc ces deux sorties (randonnée + visite de Skagway) :

 

Carcross > Skagway, Alaska

 

En route vers Skagway, AlaskaEn direction de Skagway, Alaska

 

 

On s’est arrêté au bord de la route pour marcher quelques mètres et apprécier ces paysages :

 

En direction de Skagway, AlaskaEn direction de Skagway, Alaska

 

 

 

Niveau randonnée, j’ai effectué le sentier « International falls »

 

DSC09101

 

8km, dénivelé positif de 292m, facile, 2-3H

Le sentier se trouve à la fontière. Son nom « international falls » vient du fait qu’on débute la randonnée du côté Canadien et qu’on traverse le côté Américain !

 

Depuis le parking, vous devez descendre afin de passer de l’autre côté.

 

Randonnée International falls, entre le Canada et l'Alaska

 

La seule partie un peu technique est cette descente abrupte. Une corde y est installée, ce qui facilite grandement la tâche.

 

Randonnée white pass alaska international falls

 

Arrivés en bas, nous traversons alors la rivière :

 

Randonnée International falls, entre le Canada et l'AlaskaRandonnée International falls, entre le Canada et l'Alaska

 

Il suffit ensuite de suivre le sentier, la montée se fait graduellement. S’il y a des bifurcations, pas de panique, ils mènent au même endroit.

 

Randonnée International falls, entre le Canada et l'AlaskaRandonnée International falls, entre le Canada et l'Alaska

 

 

Regard en arrière, le parking s’éloigne et la vue sur les montagne est absolument splendide !

 

Randonnée International falls, entre le Canada et l'AlaskaRandonnée International falls, entre le Canada et l'Alaska

 

Une belle balade que je conseille ! Le terrain est rocheux alors attention aux chevilles.

 

Continuons donc la route jusqu’en Alaska :

Sur la route de Skagway, AlaskaSur la route de Skagway, Alaska

Cascade, route vers Skagway, Alaska
Cascade sur le bord de la route

 

 

SKAGWAY

Skagway, Alaska

 

Il y a plein de randonnées intéressantes, malheureusement, nous n’avons pas pu en faire.

On s’est quand même baladé jusqu’au bord de l’Océan Pacifique. Aah l’Océan.. Quel bonheur de le revoir !

 

 

Skagway, AlaskaSkagway, AlaskaSkagway, Alaska : au pied de l'Océan Pacifique

 

 

Pique nique avec vue. Et quelle tranquilité…

Skagway, Alaska : au pied de l'Océan Pacifique

 

Skagway est une étape populaire des navires de croisière. Le Tourisme représente une part importante dans l’économie de la ville.

Il est possible de rejoindre Skagway depuis Juneau (Alaska), Prince Rupert (Colombie Britannique) ou Bellingam (Washington). La traversée est assurée par le ferry de la Alaska Marine Highway.

 

 

Village de Skagway, AlaskaSkagway, AlaskaSkagway, Alaska

Furkini à Skagway, Alaska
On trouve aussi des choses plutôt… surprenantes !

Skagway, Alaska

Skayway, Alaska

Une courte visite, mais j’ai beaucoup aimé !

 

 

Direction Whitehorse maintenant, en repassant par Carcoss 

 

 

Emerald lake

Emerald lake, Yukon, Canada

 

En quittant Carcross, prenez le temps de vous arrêter au bord de la Klondike Highway pour admirer le lac le plus photographié du Yukon : Emerald lake. Une aire de stationnement ainsi que des panneaux explicatifs ont étés aménagés.

Pour voir ses reflets, il faut du soleil ! Pensez à sa position, si vous arrivez en fin d’après-midi vous aurez un contre-jour. Si le temps est nuageux, vous n’aurez malheureusement pas l’occasion de voir ces couleurs. Ce sont des choses que l’on ne peut prévoir et auxquelles ont doit s’attendre.

 

Emerald lake en hiver, Yukon, Canada

 

 

 

 

 

Whitehorse

Welcome to Whitehorse, Yukon, Canada

 

Whitehorse est la capitale du Yukon mais aussi la plus grande ville Nordique du Canada. La ville est traversée par le fleuve Yukon et tout autour, ce ne sont que des montagnes et des lacs sauvages.

Pour être honnête, ça vaut le coup de jeter un coup d’oeil, mais l’essentiel du Yukon est  plutôt hors des villes. Une journée devrait être suffisante (voir moins) pour faire le tour, si vous souhaitez faire les boutiques, manger sur place et vous balader le long du fleuve. Quelques idées pour manger ou un café : l’Alpine Bakery (mon favori), une boulangerie organique et artisanale qui font des soupes maisons, du pain et des pâtisseries absolument fabuleuses.. Le Baked coffee est un incontournable également.

 

La ville de Whitehorse au Yukon, Canada

 

 

De la ville de Whitehorse, vous pouvez vous balader le long de la rivière 

 

Whitehorse, Yukon, CanadaWhitehorse, Yukon, Canada

 

Hiver :

DSC02232

 

 

Vous avez la possibilité de marcher jusqu’à Miles Canyon. Ou alors prenez votre voiture, garez-vous sur le site et commencez votre randonnée à partir de là.

 

Je continue avec les randonnées proches de Whitehorse :

 

Miles Canyon

Randonnée à Miles Canyon, Whitehorse, Yukon, Canada

Boucle, 15.3km, 324m de dénivelé positif, facile (mais vous n’êtes pas obligé de tout faire)

 

A l’époque, traverser le canyon puis les rapides du Cheval-Blanc constituait l’un des plus grands défis des chercheurs d’or. Le nom des rapides vient du fait que les forts remous évoquaient la crinière de chevaux blancs. 150 bateaux y ont sombrés, emportés par la puissance des vagues. La police a dû ainsi intervenir pour s’assurer que seuls les pilotes compétents puissent tenter de traverser le canyon.

Aujourd’hui, un barrage contrôle la force des vagues et de l’eau. Ce qui n’empêche la dangerosité du site, il est formellent interdit de s’y baigner. On devine la force du courant rien qu’à l’oeil nu : des mini tourbillons se forment à la surface de l’eau. C’est assez impressionnant et mieux vaut ne pas être piégé dedans…

 

Randonnée à Miles Canyon, Whitehorse, Yukon, Canada
Falaise de basalte et eau turquoise

 

Randonnée à Miles Canyon, Whitehorse, Yukon, Canada

Randonnée à Miles Canyon, Whitehorse, Yukon, Canada

 

Un incontournable de votre visite à Whitehorse.

 

 

 

Fish lake 

7km, facile, 352m de dénivelé positif, 2.5 – 3 heures (randonnée effectué en Septembre, d’où les couleurs !)

Petit arrêt au lac avant de commencer la randonnée !

Whitehorse : Randonnée à Fish lake, Yukon, Canada

 

La montée se fait assez facilement. On observe le lac déjà bien loin derrière nous !

 

 

Randonnée facile à Whitehorse : Fish lake, Yukon, Canada

 

On atteint point de vue en moins d’une heure. Si vous ne voulez pas trop marcher, vous pouvez en rester là !

 

 

Randonnée à Fish lake, Whitehorse, Yukon, Canada

 

C’est d’ailleurs ce que je pensais faire, atteindre le point de vue et retourner au parking. Je n’avais déjà plus d’eau, rien en stock pour une plus longue marche.. Mais en voyant les montagnes de l’autre côté du sentier… Je n’ai pas pu résister. Il semblait qu’une vue panoramique se découvrait un peu plus loin…

Alors j’ai continué de marcher quelques minutes… Et quel spectacle !!

 

Randonnée à Fish lake, Whitehorse, Yukon, Canada

 

Je fais un dernier effort pour monter une petite colline. La vue à 360° en vallait vraiment la peine : une réelle beaûté ! Suis-je vraiment à Whitehorse ?! Il n’y a aucune trace de civilisation aux allentours. Tout n’est que nature sauvage, immense et infinie.  Je me croirai vraiment perdue au milieu de nulle part. C’est un sentiment qui reviens assez souvent au Yukon.. Indescriptible. Et tellement ressourcant !

Je fais donc demi-tour et retourne au parking.

 

Randonnée fish lake whitehorse yukon canada

 

A vrai dire, je ne m’attendais pas à une SI belle randonnée en voyant les photos sur les réseaux sociaux. La réalité a largement dépassé mes attentes, belle surprise. Je suis arrivée après le pic d’automne et je ne peux imaginer le tapis rouge que cela a dû être quelques jours (semaines?) auparavant.

 

 

Hidden lake 

Randonnée facile Whitehorse Hidden lake

5km, 2h, facile. Je ne trouve pas le dénivelé mais c’est relativement plat !

 

 

Idéale pour une sortie familiale, à quelques pas seulement de Whitehorse. La randonnée s’effectue autour du lac et on apprécie de nombreuses vues sur les forêts & montagnes !

 

 

Randonnée facile Whitehorse Hidden lake, Yukon, Canada

 

Randonnée facile Whitehorse Hidden lake Yukon CanadaRandonnée facile Whitehorse Hidden lake Yukon Canada

 

 

 

 

 

Takhini Hot Springs 

Envie de détente ? Takhini Hot Springs est situé en dehors de la ville de Whitehorse (environ 30 minutes de route) et vous propose des sources d’eaux chaudes naturelles. L’eau est naturel mais la structure, la piscine a été crée par l’homme. On y trouve 2 piscines à des températures différentes : une chaude pour se relaxer, et une à température ambiante (telle une piscine) pour nager, bouger (perso j’y vais quand j’ai trop chaud ;)).

L’entrée est à 12 dollars/personne, vous pouvez louer les sandales/serviettes/lockers. Parfait pour se détendre après une longue journée ou après une randonnée ! Si vous avez l’occasion d’y être en hiver, sachez qu’ils organisent un concours de cheveux gelés. Eh oui vous avez bien entendu. Quitte à avoir froid, autant s’en amuser, non ? Plongez votre tête sous l’eau chaude et faites des sculptures avec vos cheveux une fois sortis de l’eau, ils gèleront sur place ! Les hommes peuvent s’amuser avec leurs barbes également ;-). Des prix sont discernés aux plus créatifs ! Malheureusement, il ne faisais pas assez froid lorsque j’y suis allée (« que » -15°c). Il faut qu’il fasse -20°C au minimum ! Surveillez votre thermomètre. Au lieu de rester confiner parce qu’il fait trop froid, amusez-vous. Le concours commence en général au mois de Janvier et se poursuis jusqu’en Mars (à vérifier selon les année, ça peut changer..).

Pour plus d’informations , visitez leur site internet :  takhinihotpools.com

 

 

On y trouve également un terrain de camping (80 emplacements) et des sentiers de randonnées. Pourquoi ne pas commencer par une randonnée, pour ensuite finir par une détente dans les eaux chaudes ?

Voici les différents sentiers :

 

Takhini hot springs randonnées whitehorse yukon canada
Takhini Hot Springs : carte des randonnées

J’ai effectué le « Red fox Perimeter Trail », suivi du « Hill Top Trail ». Je l’ai faite en hiver , juste après le pic de froid à  -40°C qui a duré 5/6 jours… L’avantage ? C’est que lorsqu’il fait -20°C, tu t’étonnes à dire « tiens il fait bon ! allons randonner «  ah-ha. Quel plaisir d’apprécier les activités extérieures de nouveau. Eh oui c’est tout à fait possible de randonner sous -20°c. Pour cette boucle, on a pris 1h30-2h je pense, en prenant notre temps.

La montée est graduelle et quelle vue !!

 

Pour randonner en hiver, il est essentiel de bien s’habiller. La rando doit rester une activité de plaisir avant tout ! Le piège serait de s’habiller trop chaudement, de transpirer, puis d’avoir froid à cause de la transpiration qui refroidit et vous laisse une impréssion de mouillé… Pas top, non ? Il existe de nombreux conseils sur internet, je vous invite à consulter cette page pour bien choisir vos matières et vos vêtements : bien s’habiller pour randonner en hiver

 

Randonnée Takhini hot springs hill top trailRandonnée Takhini hot spring Hill top trail Yukon CanadaRandonnée Takhini hot springs whitehorse yukon canada

 

Si vous passez par Takhini Hot Springs et que vous avez du temps devant vous, je conseille vraiment ces randonnées ! Les panoramas sont absolument magnifiques.

 

 

 

Yukon Wildlife preserve

DSC08493

La réserve se trouve sur la même route qui mène à Takhini Hot spring, vous pouvez très bien combiner les deux en une journée !

 

Le lieu est bien plus qu’un zoo, il s’agit d’un centre de recherche et de réhabilitation. Les animaux bléssés sont recueillis et soignés par des spécialistes. Ils s’assurent que les animaux soient en pleine santé et capables de s’intégrer à la vie sauvage avant de les relâcher (S’ils sont incapables de survivre par eux-même en pleine nature, ils resteront alors à la réserve). Je ne suis pas très fan des zoo à la base (l’idée d’enfermer des animaux dans des espaces trop petits pour eux, pas adaptés, juste pour amuser les touristes) alors j’hadère complètement à cette réserve qui agit pour le bien-être des animaux et qui leur donnent une seconde chance !

 

Ici, les animaux ont de grands espaces et chaque enclos est adapté à l’environnement de l’animal.

 

 

 

2 possibilités pour parcourir cette boucle de 5 km :

1) indépendemment, à pied, en ski ou en raquette. Profiter de la balade pour observer les belles vues sur la nature sauvage ! Des panneaux informatifs y sont installés tout le long. 

2) A bord d’un bus, accompagné par un guide interprête (réservation recommandée).

 

On y trouve 11 espèces de mammifères du Nord du Canada. Parmi les animaux que vous pourrez observer : Des Caribous, orignaux, lynxs, cerfs mulés, chèvres de montagne, renards arctique, boeufs musqués, bisons des bois…

 

 

 

 

Notez que les animaux sauvages peuvent dormir, se cacher et ne pas être visible lorsque vous passer devant leur enclos. Si vous voulez augmenter vos chances, renseignez-vous sur les horaires des repas et allez-y à ce moment-là.

 

Pour plus d’informations, leur site internet : yukonwildlife.ca

 

 

 

 

Haines Junction et Kluane Provincial park 

Haines Junction, Yukon, Canada

 

J’ai fais un court passage à Haines Junction & Kathleen lake (dans le parc de Kluane) en été. L’endroit était tellement beau que je trouvais dommage de ne pas pouvoir rester afin de visiter le parc plus en profondeur. Il y a plein de belles randonnées à faire. Si vous avez l’occasion, prenez au moins deux jous pour bien explorer les environs !

Idée restaurant : Le Mile 1616 Pub propose de très bons burger (nous avons été 3 à prendre celui au saumon.. absolument décilieux).

 

 

 

Kathleen lake

 

Kathleen lake, Kluane national park, Yukon, CanadaKathleen lake, Kluane national park, Yukon, Canada

Vous pouvez vous balader le long du lac !

 

Je suis revenue en hiver et Kathleen lake était totalement transformé :

Kathleen lake en hiver, Kluane national park, Yukon, Canada

 

En hiver, vous pouvez marcher sur le lac !

 

Kathleen lake en hiver, Kluane national park, Yukon, Canada

 

Personnellement, j’ai trouvé l’endroit beaucoup plus impressionannt l’hiver.

 

 

Nous avons ensuite décidé de conduire sur une partie de l’Alaska Highway, en direction de Fairbanks/Anchorage. On nous a conseillé d’y aller car la route est panoramique. De plus, on avais repéré un immense lac et on trouvait intéressant de rouler jusqu’à là bas. Les routes sont tellement belles au Yukon qu’on a du plaisir à conduire tout en admirant les vues qui défilent.

 

Alaska Highway, Kluane national park, Yukon, CanadaAlaska Highway, Kluane national park, Yukon, Canada

 

Conduire juste pour un lac ? O-u-i et aucun regret car c’était tellement beau. Nous avons conduis en longeant cet immense lac gelé. Le lac se mêlait aux montagnes, la brume était présente également et ce contraste donnait un paysage tellement beau… Le temps semblait comme arrêté et on avait l’impréssion d’être seuls au monde. Par contre, il faisait vraiment froid dehors avec le vent… On appréciait les paysages depuis la voiture :-). L’Alaska highway est tellement belle ! Cela me donnait envie envie de continuer jusque là-bas. Nous avons ensuite fait demi-tour car la nuit allait tomber et nous avions besoin d’essence également ^^. On n’a pas fait tout le lac (tellement il est immense) mais je dois dire que la route en vaut vraiment la peine. Si jamais vous êtes fan de vue panoramiques, ça vaut la peine de se « perdre » sur cette route !

 

Alaska Highway, Kluane national park, Yukon, Canada

Alaska Highway, Yukon, Canada

 

 

 

Dawson City, Tombstone Territorial Park et la montée vers l'Océan Arctique
Automne au Parc Territorial de Tombstone, Dempster Highway, Yukon Territory
Parc Territorial de Tombstone, Yukon

 

Pour ne pas faire de doublon, je vous invite à consulter l’article précédent où je décris mon road trip de Whitehorse jusqu’à l’Océan Arctique, en passant par Dawson city. 

 

Road trip vers l’Océan arctique : Une aventure unique à travers la Dempster Highway

 

Je vous conseille de monter au moins jusqu’à Dawson city pour visiter ce village qui a été au coeur de la célèbre ruée vers l’or de Klondike. C’est un incontournable du Yukon ! Le parc territorial de Tombstone se situe à 1H30 de route de Dawson City. C’est pour moi un des plus beaux lieux du Yukon, un de mes coup de coeur.. Il y a pleins de belles randonnées à faire.

Mes conseils/lieus à voir sont déjà dans l’article. Pour les âmes les plus aventureuses, courageuses… Pourquoi ne pas pousser jusqu’à l’Océan arctique ;-).

 

 

 

La Yukon Quest

Yukon Quest 2020 ligne d'arrivée Canada

 

La Yukon Quest est considérée comme la course de chiens de traineaux la plus difficile au monde. Elle se déroule tous les ans au mois de Février et s’étend sur une piste de 1600 kilomètres entre Whitehorse et Fairbanks (Alaska). La durée de la course varie selon les conditions météorologiques et la vitesse des équipes, la moyenne est de 10-14 jours. 

Le lieu de départ change chaque année. En 2020, elle a débuté à Fairbanks. Je suis donc allée à la ligne d’arrivée à Whitehorse pour accueillir la première équipe.

 

Vous pouvez suivre la course en direct sur le site internet officiel : yukonquest.com

 

MAH03132_Momenta

 

 

 

L’Alaskien Brent Sass a remporté la Yukon Quest 2020 en franchissant la ligne d’arrivée en 10 jours, 2 heures et 53 minutes.

Il s’agit de sa Troisière victoire !

 

 

 

Vous voulez vivre cette aventure de plus proche ? Vous avez la possibilité de postuler en tant que volontaire. Toutes les informations seront sur leur site internet !

La Yukon Quest est à ne pas rater si vous voyager au Yukon en hiver. Ce n’est pas tous les jours qu’on assiste à une course de chiens de traîneaux de renommée mondiale… 😉

 

 

 

 

III- Aurores boréales au Yukon

 

 

Aurore boréale au Yukon, Canada

Quand ?  Les aurores boréales sont visibles de fin août/début Septembre jusqu’à la Mi-Avril ! 

Quel est le meilleur endroit ? Ils sont observables partout au Yukon. Le mieux est de trouver un endroit sans pollution lumineuse. Il vaut mieux donc s’éloigner de la ville !

A quelle heure ? En général, les aurores que j’ai pu observer ne commencaient pas avant 23h-minuit. La durée est très alléatoire. Elles peuvent durer quelques minutes comme plusieurs heures ! Elles peuvent apparaître plus tard vers 2,3,4h également, ce n’est vraiment pas prévisible. Gardez un oeil ouvert !

Vous n’êtes pas obligés de passer par une agence pour voir les aurores. A 300 dollars la nuit ou 500-900 pour plusieurs jours, sachez que vous ne serez pas remboursés si vous n’en voyez pas. Si vous avez un petit budget, le mieux est de louer vous même votre logement et une voiture de location.

Une chose à retenir : les aurores sont imprévisibles ! Allez-vous en voir de telle date à telle date ? Nul ne le sait. Cependant, vous pouvez avoir une idée du pourcentage de chances que vous aurez d’en observer grâce à certains sites ou applications.

 

Aurore boréale à Whitehorse, Yukon, Canada

 

Quelles applications pour suivre les aurores boréales ?

J’ai utilisé l’application My aurora forecast. Indiquez votre position et il vous donnera l’indice KP, le pourcentage de voir les aurores maintenant, dans 10, 20, 30 Minutes…

L’indice KP est un indicateur global de l’activité des orages géomagnétiques, dont l’intensité se mesure sur une échelle de 0 à 9 (0= faible intensité ; 9= très forte intensité).

Il vous donne également les prévisions pour les prochains jours. Vous avez la possibilité d’activer une alarme, elle se déclenchera quand l’indice KP augmente tout d’un coup et qu’il y a de fortes chances d’en observer.

Vous pouvez regarder le % de chances sur ce site également : astronomynorth

 

Les points négatifs

Aurore boréale à Whitehorse, Yukon Territory, Canada

 

Les applications sont utiles, mais ne vous y fiez pas à 100%. Les aurores sont imprévisibles. Il m’est arrivée de dormir tranquillement car ils annoncaient de faibles chances (20%). Puis le lendemain, entendre des gens parler de l’aurore rose incroyable de la nuit dernière. Comment ça ?!..

L’alarme de My aurora forecast sonne lorsque l’indice KP est élevé, mais ça ne veut pas dire pour autant qu’il y a des aurores visibles. C’est quitte ou double. Elle vous dit que les conditions sont bonnes pour peut-être en observer , ce n’est pas un humain qui voit le ciel en temps réel.

Je vous conseille de rejoindre le groupe FB « Aurora alert Yukon  » : Les gens postent lorsque les aurores sont visibles à tel endroit. Cette fois ce n’est pas une machine, mais des gens qui vous donnent les conditions en temps réel, c’est l’avantage ! Activez les notifications ! Je me souviens d’une nuit où j’avais une insomnie jusqu’à 3H… J’étais sur mon téléphone puis hop une notification du groupe disant que des bandes étaient visibles. Ca n’a pas duré très longtemps, mais aucun regret d’avoir été réveillée à ce moment-là.

Renseignez-vous sur les conditions, mettez des alarmes, mais surtout : jetez un oeil assez souvent sur le ciel. Oui, quitte à vous réveiller en pleine nuit. Je dis souvent que le Yukon aura mon sommeil mais ça en vaut tellement la peine. C’est ainsi que vous augmenterez vos chances d’en aperçevoir. Bien sûr, tout ça demande un ciel clair et dégagé. Il faut être chanceux au niveau de la météo également…

 

Bon alors concrètement, comment ça se passe ?

Aurores boréales actives au Canada, Whitehorse, Yukon Territory

 

Il faut savoir que les aurores peuvent être plus ou moins lumineuses. Cela peut être des bandes/lueurs blanches pâles dans le ciel. La première fois, je me demandais si c’était des nuages ou des aurores.. Mais c’était bien des aurores ! A ce stade, cela n’a rien d’impressionnant encore. Lorsque vous faites une pose longue avec votre appareil photo, cela donne un ciel vert alors qu’à l’oeil nu, c’est blanc. Ne vous fiez pas toujours à ce que vous voyez en terme de photographie.

 

Par exemple, sur la photo ci-dessous, j’ai effectuée une pose de 25 secondes. Le ciel n’était pas aussi vert à l’oeil nu.

 

 

Par contre, dans cet autre exemple, l’aurore était belle et bien comme ça  !

Aurores boréales à Whitehorse, Yukon, Canada

 

Donc pas de panique, lorsque les aurores sont très illuminées, elles apparaissent vertes/roses à l’oeil nu, c’est un spectacle éblouissant !

Lorsque vous voyez des lueurs blanches, ne les perdez pas de vues car elles peuvent s’illuminer à tout moment. De blanches pâles, elles vont devenir de plus en plus claires et dans le meilleur des cas, Boom, les couleurs vertes/roses apparaîssent !

Puis on les vois bouger, danser… C’est indescriptible.

Elles restent illuminées plus ou moins longtemps, avant de perdre en luminosité et de redevenir blanc.. ou de disparaître.

 

Aurores boréales à Whitehorse, Yukon Territory, Canada

 

Mon conseil : Ayez votre matériel prêt si vous prenez des photos. La 1e fois que j’ai vu une toute petite aurore s’illuminer, j’ai courru prendre mon appareil à l’intérieur.. Mais le temps que je revienne, elle était déjà partie ! Vous ne savez pas combien de temps elle restera illuminée alors profitez de chaques secondes. Prenez quelques photos mais ne restez pas collés à l’appareil, sachez prendre le temps de vivre le spectacle !

Elles peuvent être plus ou moins actives.. Parfois ce n’est qu’une ou deux blandes dans le ciel. Parfois elles sont …partout !!!! & on ne sait plus on en donner de la tête…

Lorsque j’ai vécu ma 1e nuit d’aurores actives, j’ai cru devenir folle tellement elles apparaissaient de partout.. On aurait dit que quelqu’un avait un pinceau et peignait le ciel au dessus de ma tête à une vitesse incroyable…

 

Aurores boréales à Whitehorse, Yukon, Canada

 

Mon meilleur souvenir ? Prendre la voiture et me garer dans un coin du jardin où j’avais une vue à 360°C. Ni arbre, ni obstacles, rien. Seule au milieu de nulle part à observer ce spectacle magnifique. Lorsqu’elles étaient blanches, j’étais au chaud dans la voiture (dans mon sac de couchage :)), lorsqu’elles s’illuminaient, j’ouvrais le toit ou j’allais dehors.

J’espère que vous aurez l’occasion de vivre une nuit d’aurores actives car c’est le meilleur!

 

Aurores boréales à Whitehorse, Yukon, CanadaObservation d'aurores boréales à Whitehorse, Yukon, Canada

 

Vu que la luminosité change sans cesse.. J’ai eu beaucoup de mal à photographier les aurores. Il faudra modifier vos réglages selon l’intensité de l’aurore que vous photographiez. Ce qui me dérange sur mes photos : le bruit ! Pourtant j’avais un ISO à 800.. Mais j’aurai très certainement dû les descendre à 400. Désolée, niveau photogaphie je ne suis pas la meilleure pour vous conseiller. Le principal, c’est d’avoir un trépied et un appareil avec le mode manuel. Malgré ça, j’espère que vous avez apprécié ces quelques cliclés. Rien ne vaut la beaûté de la réalité ! Si vous photographiez des aurores lors de nuits très froides, pensez à avoir une batterie de rechange pour votre appareil.

 

Observation d'aurores boréales à Whitehorse, Yukon, Canada

 

 

 

 

IV- Avantages et Inconvéniants de vivre au Yukon

 

 

Avantages :

⇒ Si vous n’aimez pas les grandes villes et que vous êtes attirés par la nature sauvage alors le Yukon est pour vous ! Il y a une certaine atmosphère au Yukon qui fait qu’on s’y sens bien. On oublie l’agitation et le stress des villes, tout est plus relax.

 

Territoire du Yukon, Canada, Whitehorse

 

⇒ Vous aller apprécier la conduite : Mise à part la ville de Whitehorse, vous pouvez rouler avec absolument personne devant ou derrière vous, on se sens un peu comme seuls au monde. Pas d’embouteillages, pas de civilisation, juste des kilomètres et des kilomètres de forêts, montagnes et lacs… Les routes sont panoramiques alors on ne s’ennuie jamais lorsqu’on est en voiture, on a le nez collé à la fenêtre !

 

⇒ La gentillesse et la bienveillance des gens. Je ne remercierai jamais assez les personnes qui m’ont aidés. Vous pouvez aller en randonnée puis à votre retour, vous rendre compte que quelqu’un (a volé votre voiture ? non) .. a branché votre voiture. Je vois des gens qui vont faire leurs courses sans fermer leur voiture et qui ne stress pas à ce sujet, qui ne ferment pas leurs maisons à clé non plus, il y a une certaine confiance qui règne. Si vous avez un problème, soyez sûrs qu’on vous aidera sur place.

 

⇒ L’endroit idéal pour observer les animaux sauvages.

Ours noir, Yukon, Canada

 

Après un an et demi au Canada, je n’avais jamais vu autant d’animaux sauvage en si peu de temps ! Ici, on est sur LEUR territoire et ça se ressens. Gardez l’oeil ouvert lorsque vous conduisez, vous pouvez voir toutes sortes d’animaux au bord de la route : ours, orignaux, wapitis, biches, renards, coyottes… Faites attention et respectez les limites de vitesse. Même s’il est tentant de rouler vite sur ces routes quasi désertes : les animaux sauvages peuvent traverser à tout moment ! Je me souviens à Tagish : je roulais à 50km/h lorsque j’ai aperçu un bébé ours au bord de la route. Ne roulant pas vite, j’ai eu le temps de m’arrêter. Il a traverser juste devant moi ! Un moment innoubliable.

 

Ours noir mangeant des baies, Yukon, Canada
On conduisais puis on a vu cet ours qui mangeais des bais tranquillement au bord de la route…

 

Le meilleur moment pour voir des animaux sauvages : à l’aube ou au crépuscule. J’étais allée à Watson lake en fin de journée (environ 5h de route depuis Whitehorse) et c’était juste fou le nombre d’animaux qu’on a croisé en UNE SOIREE :  deux orignaux ont traversés devant nous, j’ai vu deux renards, deux caribous, une chouette et un wapiti ! Privilégiez donc ces horaires pour augmenter vos chances de voir la faune.

Vivre avec les animaux sauvages, c’était:

Prendre mon café le matin et observer une troupe de wapitis depuis le salon. Ils venaient là tous les matins pour manger le bétail. J’ai même assister au combat de deux wapitis qui se servaient de leurs bois pour se battre.. Impressionnant.

Elans (Wapitis), Yukon, CanadaObservation d'animaux sauvages au Yukon, Canada

Bronzer sur le fauteuil de la térasse silencieusement, puis en levant la tête, je remarque une silhouette du coin de l’oeil. Il y avait un Bébé OURS en plein millieu du jardin !.. Tout est normal… Evidemment, je suis rentrée à l’intérieur de la maison et je l’ai observé de là.

Heureusement, les nombreuses fois où j’ai croisé des animaux sauvages, c’était depuis la voiture, la maison, ou en ville (on voit beaucoup de renards/coyottes à Whitehorse). Je n’en ai jamais croisé lors de mes randonnées, mais ça peut arriver. Soyez prêts à cette éventualité et préparez vous. Ne partez jamais en pleine forêt sans bear spray. Ne vous approchez jamais des animaux sauvages et donnez leur de l’espace. Prenez vos photos avec un zoom, ne vous mettez pas en danger pour rien ! Et surtout : ne harcelez pas les animaux sauvages !! Agissez en touriste responsable s’il vous plaît. 

Je n’ai pas pu photographier les autres animaux (ou alors c’est flou/sombre). Souvent, ce sont des rencontres innatendues et ils disparaissent aussi tôt. Les souvenirs de ces rencontres restent gravés dans la mémoire ;-).

 

⇒ Les longues journées d’été et les aurores boréales en hiver

 

⇒ Comparé à l’Alberta ou la Colombie britannique qui sont bondés l’été, on peut voyager tranquillement loin de la foule au Yukon.

 

⇒ De nombreuses activités été comme hiver. Il y a tellement de choses à faire au Yukon ! Que ce soit la pêche, le canoé, la randonnée, l’escalade, la moto-neige, le patin à glace, les chiens de traîneaux, le ski, le ski de fond, la rando raquette, le vélo… Si vous aimez les activités extérieures, vous serez conquis.

⇒ Je n’y ai pas travaillé mais des pvtistes que j’ai rencontrés au Yukon, ils ont tous trouvé du travail assez facilement. Je vous conseille de contacter l’Association Franco-Yukonnaise situé à Whitehorse, ils sont là pour vous aider et vous accompagner dans votre recherche d’emploi.

 

⇒ Et enfin (si vous vivez en dehors des villes!), une des choses que j’ai le plus apprécié au Yukon : Que chacun ait son espace personnel. On ne vit pas les uns sur les autres, on ne voit même pas le voisin ! Les gens vivant en dehors de la ville ont en général de grande propriété, quel plaisir tout cet espace rien qu’à soi.

 

Voici mon jardin lorsque je faisais du volontariat avec les chiens à Whitehorse :

Yukon canadaDSC02455

 

J’ai cru halluciner lorsque j’ai visité l’endroit pour la première fois.. Non seulement,ils vivaient dans une immense maison en bois au milieu de nulle part. Mais ils avaient un lac dans leur jardin avec vue sur les montagnes. En hiver, on avait donc une patinoire à nous tout seul ! Pas d’excuse pour ne pas progresser en patin. Je me suis même initié au Hockey avec un de leur fils. Vu que l’on est en pleine nature, on peut sortir de chez soi avec son quad/ses chiens/sa moto-neige et parcourir les sentiers ! Les enfants ont leur propre moto-neige et vont en faire sur le lac ou autour de la maison. J’ai d’ailleurs eu l’occasion de conduire une moto-neige pour la première fois. Le jour de Noel, on a tous pris les motos-neige (soit 3 motos-neige pour 6 personnes) et on s’est baladé en forêt. Un souvenir innoubliable ! Le Yukon nous inspire la liberté.

 

Patiner sur un lac gelé au Yukon
Notre lac transformé en patinoire géante. Avoir le lieu que pour soi : tout simplement génial !
Takhini hot spring road yukon canada
La route qui menait à notre maison… Plutôt pas mal, non ?

 

 

Lors d’un autre volontariat à Whitehorse, voici le point de vue qu’on avait. C’était notre petite « terasse » où on se prenait une bière ou s’organisait un barbecue avec de la viande chassée.

 

DSC00181

 

Je n’ai pas de photo, mais j’ai aussi été impréssionnée par la propriété d’une famille allemande installée à Whitehorse. Non seulement ils avaient leur petite maison en bois à étage avec une vue à 360°c sur les montagnes (idéal pour les aurores..). Mais j’ai été surprise de voir garé dans leur jardin… un hydravion. Ils ont un avion (et assez de place dans leur jardin pour le faire décoller ?!) Normal. En plus d’avoir une dizaine de chevaux qui se gambadent autour de la propriété.. Bref, tout ça m’impréssionne !

 

Si vous rêvez de grands espace alors je ne peux que conseiller ! 

 

 

 

Les inconvéniants

⇒ Le prix des logements et de la nourriture plus élevé. Cela ne me concernait pas vu que j’avais fais du volontariat nourrie/logée mais pour les pvtistes travaillant sur place, c’est un budget à prendre en compte. Prix moyen du Loyer : 800 dollars !

 

lac laberge yukon canada
Le Lac Laberge, Yukon

 

⇒ La difficulté de se déplacer sans voiture. Il n’y a pas de bus en debors de la ville de Whitehorse. Si vous n’êtes pas véhiculé, cela peut être frustrant. Lorsque j’étais en volontariat à Whitehorse, je vivais à 40min de la ville. La famille pouvait m’emmener quand j’en avais besoin évidemment, mais je dépendais d’eux et de leurs horaires pour sortir. Niveau travail, cela ne me prenait que 2H par jour. Eux travaillaient, et moi je restait à la maison pour m’occuper des chiens. J’avais donc énormément de temps libre mais j’étais dans l’impossibilité d’aller explorer. Je vivais en pleine forêt alors y’avais de quoi faire pour prendre l’air… Mais on m’a déconseillé d’aller marcher seule à cause d’une meute de loup qui vivait autour. Eh oui on est sur leur territoire et il est fortement déconseillé d’aller s’aventurer seul en pleine nature. Moi qui aime randonner les week-ends, j’étais un peu coincée. Si vous louez une voiture, sachez aussi que le kilométrage est limité.

Si vous faites du volontariat, ça dépend de l’endroit où vous attérissez j’ai envie de dire… J’avais fais un volontariat à Tagish ou la famille emmenait ses volontaires en balade une fois par semaine. C’est avec eux que je suis allée à Skagway, Alaska ! C’était leur façon de nous remercier pour notre travail. Vu que tout le monde a une voiture au Yukon, on m’a aussi laissé la possibilité d’emprunter la voiture dans mes journées de repos. Se déplacer ? C’est compliqué sans voiture, mais il y a toujours moyen de se débrouiller. Faites-vous des contacts sur place !

 

Le Yukon en hiver, Canada

 

⇒ En hiver : la solitude et la difficulté de rencontrer d’autres personnes. Je précise « en hiver » car en été il y beaucoup plus de voyageurs ! Là encore, cela dépend de votre situation. Vu que j’étais loin de la ville, c’était dur pour moi de rencontrer de nouvelles personnes. Heureusement, je m’entendais très bien avec la famille 🙂 Mais avoir une vie sociale me manquait un peu. Je pense néanmoins que ça fait partie de l’expérience Yukonnaise. La solitude peut être plus ou moins productive. Prenez alors le temps pour vous, le temps de faire des choses dont vous n’aviez jamais le temps, le temps de réfléchir sur votre vie et vos envies etc… Prenez le temps d’être face à vous même !

 

⇒ Si vous faites du volontariat : L’endroit peut-être plus ou moins rustique.

J’ai vécu dans différents endroits alors voici ce que j’ai expérimenté :

– Vivre dans une maison avec ma propre chambre et les toilettes/salles de bain à l’intérieur. Confort moderne.

Vivre dans une cabane en bois sans eau ni électricité dans le jardin, avec une toilette sèche à l’extérieur. J’avais accès à la maison pour le wifi, cuisiner, ou prendre une douche. On n’avait pas d’eau courante, elle provenait d’un immense bidon qu’on devait remplir à la rivière lorsqu’on n’en avait plus !

 

IMG_20190807_165634
Ma petite cabane dans les bois…Sans eau ni électricité. J’y ai vécu deux semaines !

 

 

Vivre dans une maison sans toilettes ni douches intérieures. Les toilettes étaient des toilettes sèches à l’extérieur et la douche était construite dans une petite cabane en bois (celle-ci était confortable). Si vous avez une envie en pleine nuit… Il fallait donc mettre sa veste et aller faire pipi dehors ! J’y suis restée une dizaine de jours en automne, ça allait. Mais je me disais que ça ne devait pas être évident en hiver. L’avantage, c’est qu’une envie en pleine nuit te donne peut-être l’occasion de voir des aurores boréales…

 

DSC00185
Au premier plan : les toilettes sèches. A l’arrière plan (la cabane en bois avec la porte blanche) : la douche !

 

Je pense que c’était une belle expérience que de voir ces différentes façon de vivre. A vous donc de choisir ce qui vous correspond le mieux (le type d’hébergement est toujours précisé sur les sites de volontariats).

 

⇒ Le froid extrême. Lorsque je parlais de ma volonté de venir au Yukon, les Canadiens m’ont mis en garde sur l’hiver qui peut être rude. J’ai longtemps hésité, moi petite réunionnaise frileuse qui ne savait pas comment j’allais réagir dans ces conditions. J’ai décidé de suivre mon envie (Le Yukon était un appel du coeur!) et de me faire ma propre expérience. Je vous invite à en faire de même. Rassurez-vous, il ne fait pas -40°C tous les jours au Yukon ! Les températures changent. J’ai eu des jours à 0°, d’autres à -10°, -15°, -20, -25°… Il y a des jours plus froids que d’autres où l’on atteind les -30 -35°C. En cas de froid extrême, ce qui arrive rarement, alors ça peut atteindre -40°. Mais ça n’arrive qu’en cas de pic de froid. J’ai vécu l’hiver de Septembre à la mi-Février et on a eu un seul pic de froid à -40 (qui a duré 5-6 jours), c’était au mois de Janvier. Janvier est d’ailleurs le mois le plus froid au Yukon. Alors, comment est la vie à -40°C ? Aussi bizarre que ça puisse être, j’étais contente de « voir » ce que signifiais un vrai froid Canadien. Le côté chiant : tu dois faire attention à te couvrir partout. A cette température, il faut une cagoule pour se protéger le visage. Les risques d’engelures sont élévés, faites attention à vos extrémités. J’ai fais l’erreur d’enlever mes gants quelques secondes pour une photo : j’ai vite regretté tellement j’avais mal aux mains. Vu que je vivais en dehors de la ville et en pleine forêt : notre propane ne fonctionnait pas (il fallait le « réchauffer » dehors avec une couverture), on a eu des soucis d’eau chaude aussi, les chiens se blessaient la langue avec leur gamelle car c’était de l’acier (on a dû tout changer)…

Le côté fun ? Les cils/cheveux (barbes pour les hommes) deviennent blancs en un instant. On a tous l’air d’avoir pris un coup de vieux… C’était plutôt marrant ! Et si vous avez lu mon article depuis le début, c’est le moment parfait pour aller au Takhini Hot Springs et participer au concours de cheveux gelés.

 

 

 

Puisque le froid est là, autant faire des expériences ! Vous connaissez sûrement celui de lancer de l’eau bouillante dans l’air : il s’évapore immédiatement

 

expérience en hiver : jeter de l'eau bouillante dans les airs , yukon, canada

 

 

2e expérience hivernale : faire sécher son linge dehors. Mon jean et mon t-shirt étaient devenus dur. Limite on a peur de « casser » si on les plie… Mon t-shirt était tellement rigide que j’aurai pu en faire un frisbee. Sérieusement, j’aurai dû tester son aptitude à voler, je suis sûr que d’autres ont eu cette même idée ! ;-).

 

 

 Le Yukon a été déclaré comme endroit le plus froid de la planète lors de cette semaine avec -50°C enregistré à Mayo (la ville la plus froide du Yukon).

 

C’est froid… Mais c’est beau ! Couvrez-vous et faites un tour dehors, la nature est tellement belle. A Whitehorse par exemple, la rivière continuait de couler (à certains endroits) tout en dégageant une brume. Un spectacle magnifique.

 

DSC02203DSC02210n

 

 

Voilà, j’espère que cet article vous aura donné envie de visiter le Yukon. J’ai vu beaucoup de belles choses au Canada mais le Yukon restera pour moi un endroit unique et innoubliable. Lorsque j’ai quitté Whitehorse pour attérir à Calgary, ça m’a fait comme un « choc ». Je suis passé d’un territoire de 35 000 habitants à une ville d’1 millions d’habitants… Quelle différence ! Retour à la civilisation…

 

Pour terminer cet article avec un peu de douceur, voici quelques photos des huskies/sibériens dont je me suis occupé pendant 5 mois.

 

 

Pour faire court : Je m’occupais d’environ 25 chiens (les huskies/sibériens + les chiens de la maison), 5 chats… Ma routine : nettoyer, nourrir, donner de l’eau, veiller à leur santé et bien sûr leur donner plein de câlins ! La famille étant occupé avec leurs travails respectifs et les enfants, on n’entrainais les chiens qu’une fois de temps en temps (soit avec le quad, soit avec le traineau). Cette activité était tout nouveau pour les chiens et vu qu’ils n’écoutaient pas toujours, je n’ai jamais vraiment conduit toute seule. Je n’ai pas appris grand chose sur les chiens de traineaux vu ces conditions. Faire courir les chiens était un loisir, on ne les entrainais pas « à fond » comme certains peuvent le faire pour participer aux courses. C’est la seule chose que je trouve dommage, mais dans tout les cas, je ne regrette rien. J’ai vu qu’entraîner les chiens était un travail de longue halaine, il faut beaucoup de patience et de pratique ! Ce fut une belle expérience et j’étais heureuse de m’occuper de ces boules de poils !

 

Prochaine destination ? Les Rocheuses Canadiennes. A suivre

 

Suivez mon aventure sur Instagram : naturexplorer974

 

2 réflexions au sujet de « Le Yukon : Territoire d’une nature sauvage extraordinaire »

  1. Merci pour cet article que j’ai dévoré ! Je prévois de partir au yukon en octobre pour mon pvt. Un peu peur d’avoir des difficultés pour trouver un emploi en « off season » 😊

    J'aime

    1. Avec plaisir ! Il y a beaucoup moins de travailleurs en hiver donc les entreprises ont besoin d’aide justement. Tu devrais pouvoir te débrouiller. Bonne chance pour ton PVT au Yukon, n’hésites pas à donner ton retour d’expérience 🙂

      J'aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s